Les cris de l'oral

 

Je crus percevoir l'utilité des livrets joints aux productions discographiques lorsque les anglo-saxons en pourvurent les leurs, me disant que cela permettait une traduction accessible à ceux qui ont toujours besoin d'un dictionnaire pour flirter avec l'internationalisme

Le doute m'effleura quand je m'aperçut que les ricains ne roulant que pour eux, le livret était aussi inclus dans les éditions originales. Immédiatement les indigènes français s'appliquèrent à l'imitation. Dés lors, pas un sous-produit de la production française sans l'accompagnement du texte.

 

Ex: Je Thème

Je Thème comme un jeu

Comme un jeu à thème

Comme je t'aime

C'est mon thème (bis)

Choeur: Jeu Thème

Je t'aime

Je ne t'ai pas jeté,

J't'aime

Je me tais

C'est mon thème (ter)

Choeur: Jeu thème

Je t'aime

 

Je n'avais rien compris, c'était de la poésie, Même Brassens Georges, que j'arrivais à comprendre malgré son accent pourri de blues man du sud s'en trouva pourvu.

Dés lors tous les aphones vulgaires, les interlopes petites salopes virtuoses de l'oralité (sucer tout le monde, dans le doute?), virent là un moyen subtil, de faire comprendre à leur public les paroles inconstantes qu'elles susurrent.

Le texte un remède pour la voix, Carouzo était un con, jamais l'idée ne l'effleura.

J'avais appris à prononcer, comme mes maîtres anciens en déclamant sur les places publiques et les filles pudiques, avec dans la bouche soit, des pierres, du sable, des alligators nains soit des perles de verres volées à d'abominables gamins pourvoyeurs de destins fébriles ou pourfendeurs de ligne de mort, J'ai mâché la réglisse en bâton, le carambar en gerbe, la coca en cola.

Que de temps perdu, Il suffisait d'écrire un livret. C'est maintenant chose

faite.

 

Vous avez le texte, il ne vous reste plus qu'à vous procurer le disque

contre (pour?) la somme de 100 fr. Port Compris à l'ordre de:

SKIZO Frénétick Bande C.C.P. 904.50 N LYON

B.P. 7105 69353 LYON Cedex 07

 

SURVIE ET MORSURES DE SCENES

Disponible
Titres

Prolégomènes
Le Sadique
Kathédral Sentimentale
Vampire Blues
Comme Des Rats
Androïde
Jobard En Voyage
Anna C'est Mon Anima
ADN Blues
Otes Tes Chaussettes
A Chacun Sa Frime
Entrepreneur De P.F.
Jeux Des Tains
Plus Dingue Que Mes Rêve
Un Rôle
I'm Pauv' Mec
Métalik Cône
Je Domine Le Monde
Quand Un Curé
Seul Pour T'identifier
Douze Coups
Un Coup Au Coeur

 

 

 

 

 

 

 

Prolegomènes.

Paroles & Musique: GAURDON'

GAURDON'

Chants

Kiki

Percussions

Michel "Le Chef" CAYROL

Guitare Basse

Michel PERROT "Tony Cardiac"

Guitare Soliste

Gérard BOURGEAT

Guitare & Clavier

Doc "Philou" ANDRIEU

Flute

Enregistrement Gérard BOURGEAT & Alain GUILLERMAIN

Villeurbanne 1983

 

 

Je suis un démagogue public,

Une vestale à carreaux

Qui se retourne comme un rien,

C'est pas une paire de manches;

Mais pardessus tout c'est,

L'idole aérophage, c'que j'vends, c'est pas du vent,

J'le puise dans vos cerveaux

 

Je suis Ringard: Marchand d'illusions.

Ringard: Bouffeur de Mythes.

Ringard, Hé! pauvres cons!

Il nous reste les cordes du métier pour se pendre.

 

Bouche bée, Baby Dool

Regarde son idole, la bercer d'illusions.

Instable sur sa stalle

La star agrippe, ses tripes, son fric,

Au feu de la rampe

Quitte à s'y brûler les doigts: Il rampe.

 

Il est Ringard: Marchand d'illusions.

Ringard: Bouffeur de Mythes.

Ringard: Hé! Pauvres cons

Il nous reste les cordes du métier pour se pendre.

Lyon 1978

 

Le Sadique.

Paroles & Musique: GAURDON'

GAURDON'

Chants+Chur+ Orchestration

Patrick "Cactus" GAREL

Percussions

X

Guitare Basse

Jean SOULIER

Guitare Soliste + Orchestration

Olivier MASSELOT

Clavier+ Orchestration

Gilbert Grilli

Orchestration.

Enregistrement: Michel Stivnard

Studio CYBERNIS

Villeurbanne 1978-80

 

Pour le clip cliquez sur mon nez

Un masochiste rencontre un sadique,

Le masochiste dit au sadique: "Fais moi mal!"

Le sadique répond "Non !"

 

Un sadique que l'on lâche dopé dans une église,

Ceux qui se torturent la tête pour le look et la frime,

Branchés sur le secteur de fantasmes épouvantes

Comme: presser du citron sur une huître vivante.

Hé bien! Moi j'aime ça

C'est mon passe-temps.

 

Faire manger du poulet à un agent de police

Puis lui faire boire un coup pour qu'il insulte les flics.

Demander de l'argent à un aveugle esseulé

Et se servir de celui-ci pour lui payer l'ciné.

Hé bien! Moi j'aime ça

C'est mon passe-temps.

 

Un para que l'on lâche sur une ligne à haute-tension,

Un gars qui s'crève un oeil pour attirer l'attention,

Offrir de l'arsenic à un neurasthénique,

Lui donner des pantoufles s'il est paralytique.

Hé bien! Moi j'aime ça

C'est mon passe-temps.

 

Donner des aphrodisiaques à une femme en sainte,

Piller les cimetières pour revendre les jacinthes,

Offrir des boules "Qui est-ce?" à un sourd-muet

Puis lui crever les yeux pour que tout soit complet.

Hé bien! Moi j'aime ça

C'est mon passe-temps.

Oui, un passe temps qui passe le temps.

 

Un, deux, trois,

Nous irons au bois.

Quatre,cinq, six,

Ceuillir des cerise.

Sept, huit, neuf,

Un atome tout neuf,

Pour la bombe atomique, maque.

Six, cinq, quatre, trois, deux, un,

BOOOOOUUUUUUMMMMMmmmmmmm!

Lyon 1964-1978

Kathédral Sentimentale.

Paroles & Musique: GAURDON'

GAURDON'

Chants+Chur+ Orchestration

Patrick "Cactus" GAREL

Percussions

X

Guitare Basse

Jean SOULIER

Guitare Soliste + Orchestration

Olivier MASSELOT

Clavier+ Orchestration

Gilbert Grilli

Orchestration.

Enregistrement: Michel Stivnard

Studio CYBERNIS

Villeurbanne 1978-80

 

Click Pour Clip

Derrière ses carreaux qu'un soleil, interne éclaire,
Un kaléidoscope, qui change selon la lumière,
Qui passe du gris au vert, selon qu'elle est
Timide ou en colère.

Elle élève en elle: un Saint Graal, comme un diamant rouge,
Un coeur palpitant qui bat, bat, tangue et pulse, et bouge;
Barre de mesure son temps, abreuve ses pensées
D'un drôle de boucan.

J'aime une Kathédral Sentimentale.
Ton corps de sexe les vexe,
Ton existence les dérange,
Ils ne voient, en toi, qu'une image passage (pas sage).

Derrière sa façade, éclairée en son et lumière,
Beauté sculpturale surmontée d'un fronton austère,
Qui ouvrira la porte, deviendra fou,
Ébloui de lumière.

J'aime une Kathédral Sentimentale.

Lyon 1974

 

Vampir Blues.

Paroles & Musique: GAURDON'

GAURDON'

Chants

Kiki

Percussions

Michel "Le Chef" CAYROL

Guitare Basse

Michel PERROT "Tony Cardiac"

Guitare Soliste

Gérard BOURGEAT

Guitare & Clavier

Doc "Philou" ANDRIEU

Chant

Enregistrement:

Lyon 1982

 

Un cri de tombe, qui tombe,

Quand tombe l'ombre de la nuit,

Moi je, sors de ma tombe

Et à travers les bois je m'enfuis;

Pour aller rejoindre ma mie

Dans son cercueil de verre et de bois.

 

Fou

Fou de vous

Fou de vous

Faim de vous

Faim de loup

 

J'ai peur, je crois aux croix,

Aux croix de fer, aux croix de verre, aux croix de bois.

J'ai peur, j'ne crois qu'en moi

Et surtout pas en Lucifer, (c'est pas un choix).

Pour aller rejoindre ma mie

Dans son cercueil de verre et de bois.

 

Fou

Fou de vous

Fou de vous

Faim de vous

Faim de loup.

 

Je suis un vampire snob

Je mets du whisky, du whisky dans mon sang

Et je gobe les petites mouches

Qui ont leurs inconvénients;

Puis j'vais rejoindre ma mie

Dans son cercueil de verre et de bois.

(Un verre et je boie.)

 

Fou

Fou de vous

Fou de vous

Faim de vous

Faim de loup.

Lyon Février 1967

Comme Des Rats.

Paroles & Musique: GAURDON'

GAURDON'

Chants+kazou

Kiki

Percussions

Michel "Le Chef" CAYROL

Guitare Basse

Michel PERROT "Tony Cardiac"

Guitare Soliste

Gérard BOURGEAT

Guitare & Clavier

Doc "Philou" ANDRIEU

Saxophone+chant

Enregistrement

Lyon 1982

 

Déjà merdeux, j'étais chiant:

J'avais du mal à entraver

Les idées, que comme par hasard

On voulait m'imposer.

Alors j'vous ai vu venir d'loin,

Avec vos doctrines, vos combines,

Vos belles idées aseptisées,

Et votre frime pleine de déprime.

 

J'ai pas besoin de ça pour vivre,

Vous pouvez Même crever dans vos trous,

Couiner votre angoisse, votre vide:

Fais comme des rats dans un égout.

 

Il y en a qui parle philosophie

À grands coups d'lame de rasoir

Règle leurs problèmes existentiels

À grands coups de lattes dans les mâchoires

Quand j'rencontre l'un de ces jobards,

Je barre ailleurs voir si j'y suis,

J'me fais tout petit, j'suis moins bavard,

Mais en catimini j'me dis:

 

J'ai pas besoin de ce con pour vivre,

Il peut Même crever dans son trou ,

Couiner son angoisse et son vide:

Fais comme des rats dans un égout.

 

Les artistes se soignent sur scène

Les politicards, les curés aussi;

Les p'tits soldats font leur western,

Chacun s'astique la panoplie.

Alors v'nez pas me raconter

Q'les mots changent la face des mondes,

Y'a q'des prophètes paranoïaques,

Y'a que des messies à crédit

 

On a pas besoin de ça pour vivre

On a bien le temps de crever dans nos trous

Au diable les angoisses et le vide

Pour

Jouir comme des rats dans un égout.

Jouiiiiiiiiiiir

Lyon 1977

Androïde.

Paroles & Musique: GAURDON'

GAURDON'

Chants

Kiki

Percussions

Michel "Le Chef" CAYROL

Guitare Basse

Michel PERROT "Tony Cardiac"

Guitare Soliste

Gérard BOURGEAT

Guitare & Clavier

Doc "Philou" ANDRIEU

Chant

Enregistrement

Lyon 1982

 

Cours, cours, la vie court,

Prends ton temps mets tes bottines.

Cours, cours, la vie court,

La mort sous son manteau d'hermine

Hisse ses grands os blancs

Et sa faux d'argent

Tu l'imagines?

Mais comment, comment dire?

Tu regardes vivre ton androïde.

 

Elle vendait du futur à des enfants mort-nés

Lui pédalait à vide dans son cercueil flottant

 

Cours, cours, la vie court,

Tes vacances en couleur se dévident.

Cours cours, la vie court,

Sur l'écran blanc de ton vide.

Et quand tout s'éteint

Il ne reste rien.

Tu imagines?

Mais comment, comment dire?

Tu regardes vivre ton androïde.

Lyon 1981

Jobard En Voyage.

Paroles & Musique: GAURDON'

GAURDON'

Chants

Kiki

Percussions

Michel "Le Chef" CAYROL

Guitare Basse

Michel PERROT "Tony Cardiac"

Guitare Soliste

Gérard BOURGEAT

Guitare & Clavier

Doc "Philou" ANDRIEU

Flute

Enregistrement/

Lyon 1982

 

Je prends mes cliques, J'prends mes claques

Plus une tarte dans la gueule.

Sans bagages je dégage:

Les barrages m'enragent.

 

Cet amour platonique

Quelle m'avait donné,

Comme une fleur antique

En moi c'était plantée.

Mais, épris par la fin

J'ai dévoré la fleur,

Du regard de mes mains

J'en ai détruit le coeur.

Jobard en voyage

 

Les pétales sont tombés

En s'envolant au vent

Et seul se sont fanés,

Comme se meurt un enfant,

Sans bien se rendre compte

Qu'il part à petit feu

Mais s'il a lu un conte

Où s'ébrouait un vieux.

Qui barre en voyage

 

Un vieux bonhomme moisi

Par un pleur de souffrance,

Qui délaissait la vie

Pour revoir son enfance,

Il a connu beaucoup

D'amour comme celui-là

Et ne traite de fou

Ceux dont l'esprit s'en va:

Se barre en voyage.

 

 

Les pétales sont tombés

De coeur en amourette,

En draguant, ma pensée

A l'alcôve est seulette.

Submergeant la pensée

De futurs lendemains

Mon âme aura fusée,

Il n'en restera rien, Rien, Rien

 

Je barre en voyage.

Jobard en voyage.

Bye, Bye,

Bye bye Barbare

Barres-toi et marres-toi bien.

Lyon 1966

Anna C'Est Mon Anima.

Paroles & Musique: GAURDON'

GAURDON'

Chants

Patrick GAREL

Percussions

Jean Jacques MARTINS

Guitare Basse

Bernard LLORET

Guitare Soliste

Gérard MAIMONE

Guitare & Clavier

Enregistrement :Jean Jacques MARTINS

Vancia 1977

 

Anna est allergique, anallergique,

À mes métamorphoses, mes anamorphoses,

Anna sème des anathèmes:

"I put a spell on you

Because you're mine."

Anna c'est la nana, la super nana,

Un superbe animal

Anna c'est mon Anima.

 

Anna et sa soeur Lise, analysent

Mes propos, à tout propos

Anna n'est pas bête, pas analphabète,

Elle lit devin, mes lignes de main (demain)

Anna c'est la nana, la super nana,

Un superbe animal

Anna c'est mon Anima.

 

Anna implose, explose: anatomique;

De tout son corps, elle bande à mort.

Anna aime le temps, (anachronique)

De toutes ses dents elle rit en dedans.

Anna c'est la nana, la super nana,

Un très bel animal

Anna c'est mon Anima.

Bretagne 1975

A.D.N. BLUES.

Paroles GAURDON'

Musique: GAURDON' + G.A.LUBIN+Joss ROSSILLOL

GAURDON'

Chants

George Anastase Lubin

Guitare Soliste+Chur

Joss ROSSILLOL

Basse+Chur

Enregistrement : Les Forges Françaises Du Lubin

Lyon 1985

 

A.A.A.

D.D.D.

N.N.Haine

BLUES

 

Mama grosse mama

Je sens

Comme un rot sournois

Un rythme lointain

Qui me revient

C'est le ADN Blues

ADN Blues

 

Ce rythme intéressant

Qui me martèle les tympans

C'est le coeur de ma maman

Qui fait

 

AAA

DDD

NNN

BLUES.

Villeurbane 1985

Otes Tes Chaussettes Louise.

Paroles :GAURDON'+Hubert "Déroulède" FRANCILLARD Musique: GAURDON'

GAURDON'

Chants+Clavier

DOC "Philou" ANDRIEU

Chur

Miss XX

Chur

Enregistrement :Gerard BOURGEAT+Alain GUILLERMAIN

VILLEURBANNE 1983

 

Otes tes chaussettes, Louise

Tes pieds sensibles, oh dis

L'odeur qui s'en échappe me va

Je prends mon pied, Louise

À te lécher oh oui !

La crasse qui orne tes nougats

 

Pâle comme un lys

Tu glisses sur mon vis

Comme dans un film

Classé X

 

Toute ma jeunesse Louise

Fut malheureuse oh oui !

Ma mère me tapait sur les doigts

Les doigts de pieds oui !

Enfant martyr j'étais

Quand j'voulais pas lécher papa

 

Pâle comme un lys

Tu glisses sur mon vis

Comme dans un film

Classé X

 

Et si tu m'aimes Louise

Je t'en supplie tends-moi le pied

Lorsque je suis dans l'embarras

Dans l'embarras à Lambaréné

Je t'en supplie tends-moi le la

 

Pâle comme un lys

Tu glisses sur mon vis

Comme dans un film

Classé X.

Villeurbanne 1974

À Chacun Sa Frime.

Paroles & Musique: GAURDON'

GAURDON'

Chants

Kiki

Percussions

Michel "Le Chef" CAYROL

Guitare Basse

Michel PERROT "Tony Cardiac"

Guitare Soliste

Gérard BOURGEAT

Guitare & Clavier

Doc "Philou" ANDRIEU

Flute

Enregistrement

Lyon 1982

 

 

Elle gicle de son paddock dés cinq heures du matin

Elle se tape un jus et va pointer à son turbin

Salut copains, copines, on s'raconte la télé d'la veille

On parle même de météo dans ce coin pourri, sans soleil

Elle rentre crevée le soir, s'assoit devant son aquarium,

Se tape un valium et retourne à la case départ.

 

Moi j'dis: "Y'a pas d'quoi rire, Y'a pas d'quoi pleurer

À chacun sa frime,

À chacun sa réalité"

 

Y'a l'métro suburbain qui lui dégouline dans la tête

Il joue les mecs blasés, mais au fond d'lui il trouve ça chouette

Il a des décalquos qu'il s'imprime sur la rétine

Quand il fait la lumière, par transparence y'a sa déprime

 

C'est comme pour moi bien qu'en pleine innocence

Le jour de ma naissance, je fus condamné à mort

 

Moi j'dis: "Y'a pas d'quoi rire, Y'a pas d'quoi pleurer

À chacun sa frime,

À chacun sa réalité"

 

Comme tous les vendredi je prends mon bain d'pied chez la reine

Qui m'dit: "j'suis pas maso, je préfère le thé que les beignets."

Elle me tend son sceptre tout en acier chromé

Elle m'dit: "C'est bien pratique surtout le soir pour se toucher."

C'est comme ce mec, amoureux des crémières

Y'a des tonnes de lait qui tourne en rond dans son salon

 

Moi j'dis: "Y'a pas d'quoi rire, Y'a pas d'quoi pleurer

À chacun sa frime,

À chacun sa réalité."

Lyon 1975

 

Entrepreneur De Pompes Funèbres.

Paroles & Musique: GAURDON'

GAURDON'

Chants+Guitare

Jean SOULIER

Improvisation Guitare Soliste

Enregistrement PUBLIC MJC LAENNEC

Lyon 1979

 

 

Mon frère étudiant amateur faisait le soir après la classe

En petit bricoleur, des cercueils de classe

Il les vendait aux gens, au beau monde qui passe

Pour les aider à passer de l'autre côté du temps

Son petit commerce est prolifiant (prolifique)

Le macchabé, ça se vend bien

Et comme il gagne beaucoup d'argent (de fric)

Il va ouvrir un magasin

 

J'suis entrepreneur de pompes funèbres

C'est là que réside ma joie

Moi j'ai toujours eu de la veine

Car dans ce métier, je touche du bois

Je cloue, je cloue, je cloue des cercueils

Cercueil à vendre

 

Ça fait bientôt vingt ans que cela dure

Mon frangin roule en Cadillac

Des cadavres il en a cure

Il n'a qu'un rêve c'est qu'tout le monde claque

Il construit des costumes en sapin ou en chêne

Cela dépend de votre fortune et dans le futur de la sienne

 

J'suis entrepreneur de pompes funèbres

C'est là que réside ma joie

Moi j'ai toujours eu de la veine

Car dans ce métier, je touche du bois

Je cloue, je cloue, je cloue des cercueils

Cercueil à vendre

 

Les pissenlits par la racine, plus qu'à mon tour je les mangerai

Mon enterrement, payera de mine car c'est moi qui l'organiserai

Mes héritiers seront marrons

Car j'y laisserai tous mes ronds

Tous mes ronds

 

Dead is money

Lyon 1965

Jeux Des Tains.

Paroles & Musique: GAURDON'

GAURDON'

Chants+Guitare

Jean SOULIER

Improvisation Guitare Soliste

Enregistrement PUBLIC MJC LAENNEC

Lyon 1979

 

Putain, Bon Dieu, Qu'est-ce-qui m'arrive?

Parfois je me mets dans le bain

Aussitôt l'eau claire devient grise

Serait-ce là un miracle urbain ?

Non, je crois plutôt que je déteins

Jeux des tains

Je laisse des marques sur ma route

Je laisse des traces sur mon chemin

 

La fille de Lord Byron

Un matin m'a pris la main

Deux, trois jours plus tard la mignonne

M'a dit "J'suis pas sûre mais j'crois bien

Que je déteins

Jeux des tains

Tu devrais voir un médecin

Je laisse des traces sur mon chemin."

 

Je cherche des vrais puces

Dans ma tête de neuf heures au matin

Dans mon univers solitaire

Mes draps ou ma salle de bain

J'ai bien regardé, "Je déteins

Jeux des tains

Je laisse des marques sur ma route

Je m'en suis mis encore plein les mains

 

Dans c'monde pour tarés et débiles

Pour morts vivants et pour héros

Si la mort veut me faire la peau

J'la regarderai droit dans les os

Je lui dirai que je déteins

Jeux des tains

Je laisse des marques sur ma route

Je laisse des traces sur mon chemin.

Plus Dingue Que Mes Rêves.

Paroles & Musique: GAURDON'

GAURDON'

Chants+Guitare

Jean SOULIER

Improvisation Guitare Soliste

Enregistrement PUBLIC MJC LAENNEC

Lyon 1979

 

 

Je suis Buck John sur son cheval

Dans des plaines pleines de cactus

Tombant dans l'avenir astral

Un peu, beaucoup et Même plus

Je suis feu ce vieux gitan

Qui joue de l'orgue électronique

Sur un clavier de sucre blanc

Qui fond à chaque dialectique

 

Mais, quand la nuit s'achève

Je suis plus dingue

Que mes rêves.

 

J'suis cet enfant caractériel

Qui fait pleurer ses grands parents

Pendu sur l'étendage à linge

Une serpette entre les dents

Morphée me roule dans ses fantasmes

Où pleuvent des cubes multicolores

On me demande: "Aimez-vous Brahms?"

Je réponds: "Je m'en fous, je dors."

 

Mais, quand la nuit s'achève

Je suis plus dingue

Que mes rêves.

 

Jolie, était-elle blonde ou rousse?

Sans importance, je m'égare

On avait un tapis de mousses

ßordée de vêtements épars

Je me coule dans cette eau douce

Mon ventre se presse sur le rebord

Dans cette flotte, je coule en douce

Quand je m'éveille: Je suis mort.

 

Mais, quand la nuit s'achève

Je suis plus dingue

Que mes rêves.

Metz 1968

Un Rôle.

Paroles & Musique: GAURDON'

GAURDON'

Chants+ Guitare

Enregistrement In MY CUISINE, improvisation pour le film "La Raison Du Plus Fort" de A. Di Fonso

Lyon 1979

 

Cerné par la TV

De pub intoxiqué

Déjà dés la primaire

Instituée

Par des professionnels

De l'aseptisation

Qui t'apprirent

Un rôle,

Le rôle

Avais-tu vraiment le choix?

De refuser le rôle

Balancer ce rôle au panier

 

Un jour comme ton père

Un jour comme ta mère

Feras-tu un enfant bien gras

A qui l'on apprendra

Un rôle

Le rôle

Lui restera-t-il alors

Le choix

De refuser le rôle

Balancer ce rôle au panier

 

Quand tu vois les autres dans la rue

Tu te dis mais c'est pas vrai

Ils jouent leur rôle

A la perfection

Le rôle

Mais ont-ils eu un jour le choix

De balancer le rôle

Balancer le rôle

Balancer le rôle

Au panier.

Impro Lyon 1979

 

I'am Pauv'mec.

Paroles & Musique: GAURDON'

GAURDON'

Chants+Guitare

Kiki

Percussions

Michel "Le Chef" CAYROL

Guitare Basse

Alain SHONAT

Guitare Soliste

Pierre CAYRE

Claviers

Enregistrement Public INSA

Villeurbanne 1977

 

 

Les filles que j'tiens dans les bras

Ne me font pas, rire aux éclats

 

I'am pauv'mec

Le rire n'emprunt

Pas mon visage (bis)

 

Mais j'irai rejoindre ma mère

Qui attend un enfant de moi

 

I'am pauv'mec

Le rire n'emprunt

Pas mon visage (bis)

 

L'enfant qu'elle aura de moi

Ne me ressemblera pas

 

I'am pauv'mec

Le rire n'emprunt

Pas mon visage (bis)

 

Il aura six pieds, trois bras

Il me fera rire aux Éclats

 

J'serai plus un pauv'mec

Le rire illuminera

Mon visage.

Lyon 1973

Métallik Cône.

Paroles & Musique: GAURDON'

GAURDON'

Chants+Guitare

Kiki

Percussions

Michel "Le Chef" CAYROL

Guitare Basse

Alain SHONAT

Guitare Soliste

Pierre CAYRE

Clavier

Enregistrement Public INSA

Villeurbanne 1977

 

Vois ce petit cône métallique

Vois c'est une balle

Dimension 6,35

C'est petit hein!

Pour qui sera-t-elle?

Pour toi pour moi?

Pour un président?

Pour un condamné à rien?

Pour la môme touche-pipi?

qui, qui! qui!

PAN!

 

Vois, ce petit cône métallique

Vois, c'est une balle

Par où entrera-t-elle?

Par l'oeil droit?

Par l'oeil gauche?

Symétriquement entre l'un et l'autre?

Par les dents?

Par le nombril?

Par le! par le! par le!

PAN!

 

Vois, ce petit cône métallique

Vois, c'est une balle

Pour quand ton tour?

Pour quand mon tour?

On y passera tous

Et pourtant

On est pas pressé de vivre

 

Vois, ce petit cône métallique

Vois, c'est une balle

Qui....

PEND

Au-dessus de nos têtes.

Metz 1967

Je Domine Le Monde.

Paroles & Musique: GAURDON'

GAURDON'

Chants+Guitare

Kiki

Percussions

Michel "Le Chef" CAYROL

Guitare Basse

Alain SHONAT

Guitare Soliste

Pierre CAYRE

Clavier

Enregistrement Public INSA

Flute

 

 

 

Je domine le monde

Du haut de mon vertige

O vaste chose immonde

Sans voix et sans prestige

Le complexe d'Icare

e ne l'ai plus, je vole

Au-dessus d'une mare

D'affreuses bestioles

Qui grouillent sous mon moi

En élevant ma haine

O utopique joie

Qui comme un ver se traîne

 

Dire que je suis l'un d'eux

Un bout de cette peste

De ce stupre trop hideux

De ce crime pire qu'inceste

Un de ceux qui hérite

De leur fausse justice

Leur bonté hypocrite

Leur guerre en armistice

Médailles en chocolat

Pour tous ces beaux héros

Qui s'ils s'additionnent

Ne donnent que zéro

 

Même le plus grand des rois

Même dieu l'empereur

Ne peuvent avoir l'émoi

Qui suint de ma splendeur

Moi, le petit paumé

Le pauv'mec, le clochard

Combien d'argent gagné

A la sueur du trottoir

Pour pouvoir me payer

Ce baptême de l'air

Mais l'avion a brûlé

Et je suis dans les airs

 

Et dans la chute libre

Je ne comprends pourquoi

Ce con de parachute ne s'ouvre-t-il donc pas ?????????

Lyon 1965

Quand Un Curé.

Paroles & Musique: GAURDON'

GAURDON'

Chants+Guitare

Kiki

Percussions

Michel "Le Chef" CAYROL

Guitare Basse

Alain SHONAT

Guitare Soliste

Pierre CAYRE

Clavier

Enregistrement Public INSA

Villeurbanne 1977

 

 

Quand un curé rencontre un autre curé

Ils se disent: "Il était une fois"

Quand un curé rencontre une femme

Ils se racontent des histoires de père et mère

Frères et surs et ad libido

Quand un curé rencontre un athée

Ils parlent, que dis-je: "Ils causent" de religion

 

Quand un curé est seul chez lui

Il s'emmerde.

Metz 1968

Seul Pour T'Identifier.

Paroles & Musique: GAURDON'

GAURDON'

Chants+Guitare

Kiki

Percussions

Michel "Le Chef" CAYROL

Guitare Basse

Alain SHONAT

Guitare Soliste

Pierre CAYRE

Clavier

Enregistrement Public INSA

Villeurbanne 1977

 

Le jour se lève sur demain

Le néant a tout absorbé

De toi, il ne me reste rien

Qu'un corps fantoche et dépecé

Au gré des flots le vent t'emmène

Pourquoi n'as-tu donc point coulé ?

Ce qui me fait le plus de peine je suis seul

Seul pour t'identifier.

 

Et de revoir ton corps râblé

Encore moins beau qu'à l'habitude

T'aurais du apprendre à nager

M'épargnant une vision si rude

Où ton Rimmel a dut couler

En cernes sous tes yeux gonflés

Je ne peux me faire à l'idée

Que je suis seul

Seul pour t'identifier

 

Ah! comme tu dois avoir grossi

Avec de l'eau dans les narines

Toi qui mangeais du pain sans mie

Pour pouvoir garder la ligne

Et de voir tes cheveux filasses

Sur tes bajoues sûrement collés

Comme ça doit être dégueulasse

Mais je suis seul

Seul pour t'identifier

 

Tu ne partageras plus mon pont / Je ne t'entendrai plus râler

Mais peut-être avais-tu raison / De dire que la nuit

La nuit je bougeais..................Plouf ! ! !

Lyon 1965

Douze Coups.

Paroles & Musique: GAURDON'

GAURDON'

Chants+Guitare

Kiki

Percussions

Michel "Le Chef" CAYROL

Guitare Basse

Alain SHONAT

Guitare Soliste

Pierre CAYRE

Clavier

Enregistrement Public INSA

Villeurbanne 1977

 

 

Une horloge égraine ses douze coups

Sont-ce ceux de midi?

Une horloge Égraine ses douze coups

Sont-ce ceux de minuit?

Je m'en fous se dit l'aveugle

Et il continue sa route dans la nuit.

Metz 1968

Un Coup Au Coeur Un Jour.

Paroles & Musique: GAURDON'

GAURDON'

Chants+Programation MSX

George Anastase Lubin

Guitare Soliste+Chur

Joss ROSSILLOL

Chur

Choë De Lyon

Chur

Enregistrement Public Prison Saint Joseph

Lyon 1987

 

 

Petite fleur qui vivait d'amour

A reçu un coup au cur un jour

Un coup de bistouri fatal

Donné par l'amant légal

Petite fleur qui vivait d'espoir

A reçu un coup au cur un soir

Cette vision phénoménale

Lui fit plus mal que le supplice du pal

 

Y'a plus d'amour dans ses tiroirs

Y'a plus rien pour la faire bander

Elle a remis aux accessoires:

L'auxiliaire "être" le verbe "aimer"

 

Elle dit que son mec en douce

Fait d'la buée sur les miroirs

Du coup elle ne peut plus s'y voir

Ni en peinture, ni teinte en rousse.

 

Petite fleur qui vivait d'amour

A reçu un coup au cur un jour

Un coup de bistouri fatal

Donné par l'amant légal

Petite fleur qui vivait d'espoir

A reçu un coup au cur un soir

Cette vision phénoménale

Lui fit plus mal que le supplice du pal

 

Elle ne croit plus au bonheur

Elle fuit les amours synthétiques

Lui reste bien la beauté plastique

Mais l'a chopé des rides au cur.

 

Petite fleur qui vivait d'amour

A reçu un coup au cur un jour

Un coup de bistouri fatal

Donné par l'amant légal

Petite fleur qui vivait d'espoir

A reçu un coup au cur un soir

Cette vision phénoménale

Lui fit plus mal que le supplice du pal.

Lyon -+1983